At the time for me - traduction d’expressions

, popularité : 1%

Extrait de l’Almanach du vidame d’Olbreuse. Le célèbre linguiste répertorie et traduit ici certains idiomatismes anglais, dans une liste régulièrement mise à jour.

At whom best best : à l’envi, intensément, avec émulation.

To comb the giraffe : avoir un métier peu prenant ; être plutôt oisif.

To make the bomb : festoyer sans modération.

At the sight of nose : loc. adv. en guise d’estimation approximative, a priori.

To have the fangs (or the tooth) : fam. être tenaillé par la faim.
syn : to have the slab.

To defend one’s beefsteak : protéger âprement ses intérêts.

To be full at the aces : rouler sur l’or.

To do something at the raised foot : agir de manière improvisée ou non planifiée.

To pedal in the sauerkraut : éprouver des difficultés à faire face à la situation

It’s not worth making a cheese of it : n’accordons pas à cette affaire une importance indue (aussi : "You’re not going to shit a clock over it.")

To keep a pear for the thirst : se constituer des réserves.

Some nails ! : n’y comptez surtout pas.

He has lost the pedals : il n’a plus toute sa raison.

They’ve rolled you in flour : vous vous êtes fait flouer.

You might as well piss into a violin : cette action n’aura pas tout l’effet que vous souhaitez.

You’re going about it like an acorn : vous vous y prenez de façon fort maladroite.

It’s (you’re) not owl : cette (ton) attitude n’est guère sympathique.

To have some thigh : loc. (d’un vin) : avoir de la classe, du caractère.

He has the long arm : c’est une personne avec des relations haut placées.

It’s none of your onions : mêlez-vous de vos affaires (voir aussi, infra : "Am I asking you if you grandmother rides a bike ?")

At the little onions : loc .de façon soignée ; adj.exquis.

To put oneself away from the cars : abandonner une vie aventureuse

Of the broom : Quittez immédiatement les lieux !

To pinch some for someone : avoir le béguin pour quelqu’un.

At the eye : loc. adv. à titre gratuit.

To butt-fuck the flies : être excessivement pinailleur.

Minute, butterfly : N’allons pas trop vite en besogne.

To get one’s bells rung : se faire tancer vertement.

Am I asking you if your grandmother rides a bike ? Vous posè-je des questions indiscrètes ?

He’s got the arse festooned with noodles : il a une chance insolente.

There are quite a few people on the balcony : cette dame possède une forte poitrine.

No to have one’s tongue in one’s pocket : avoir son franc-parler. A comparer avec :

Not to have one’s eye in one’s pocket : être particulièrement observateur.

To make the fat morning : paresser au lit jusqu’à une heure avancée

I can’t see him in painting : je porte à son endroit une aversion profonde

To have the Portuguese full of sand : être un peu sourd. Syn : "to be hard of the leaf".

To split one’s pear : se payer une bonne rigolade - ne pas confondre avec "to split the pear in two" (trouver un compromis, une position médiane).

To make the leek : se dit d’une attente longue et parfois infructueuse. (Voir egalement, infra : "To set someone a rabbit" et "to make the crane’s foot".)

To have some big on the potato : être en proie à une grande déception.

To pass from the cock to the ass : faux ami décrivant non pas une sodomisation, mais un brusque changement de sujet au cours d’une conversation.

To give your tongue to the cat : renoncer à tenter de resoudre une énigme, ou devinette.

He can go and get dressed again : il ne fait pas l’affaire

Nothing to shine (ou "to shake") : peu me chaut.

It makes my leg beautiful : iron. Cela ne me concerne pas, ne fait pas avancer mes affaires.

The carrots are cooked : tout est perdu ; c’est la fin des haricots.

To pass to the ace : (d’un projet) être annulé

To be sugared : être confisqué, ou supprimé

To fart higher than one’s arse (ou ass - US English)  : avoir des ambitions au dessus de ses moyens ou de sa situation sociale.

To have your braces (or suspenders - US English) taken up : se faire morigéner.

To curdle one’s loaves : voir infra.

To peel one’s reed : avoir très froid.

At the bite-my-knot : locution adjectivale péjorative. Exemple : "an explanation at the bite-my-knot" (une explication peu crédible).

At the go like I push you : de manière désorganisée.

To give oneself some at heart joy : s’adonner à une activité sans se restreindre

To have the tooth : avoir l’estomac dans les talons.

To have the stomach in the heels : avoir la dent.

To be milk-soup : être sujet à des sautes d’humeurs.

To make oneself the pair : prendre la clé des champs.

To take the key of the fields : se faire la paire.

It makes a weather of dog : la météo est défavorable.

My back teeth are soaking : je suis rassasié.

All shame drunk : éffrontément, sans vergogne

To cast a bronze : faire la grosse commission.

To make white cabbage  : faire une recherche infructueuse

It makes a cold of duck : la température est basse pour la saison

To leave on the hats of wheels : partir avec précipitation.

Go and get yourself watched at the Greeks’ : expression par laquelle on écarte un fâcheux

Smoke, it is some Belgian : voir supra.

She’s a right black pudding : se dit d’un femme peu attirante.

To have a spider in the ceiling :être un peu toqué.

To have a hit in the wing : être sérieusement émêché.

To sugar the strawberries : Être affligé de forts et nerveux tremblements.

To have a sideways fart : ne pas se sentir dans son assiette.

Without shouting station : de manière abrupte, inattendue.

Low wanking of combat : très grande agitation précédant la bataille.

At the little happiness the luck : loc. adv. en comptant sur le hasard pour atteindre son but.

To have someone at the good : favoriser, avoir une affection particulière pour quelqu’un.

To have the ticket : être favorisé, faire l’object d’une affection particulière.

To set someone a rabbit : ne pas se présenter à un rendez-vous.

Round as a shovel tail : en état d’ébriété avancé.

Saint-Lover-Myround : centre géographique de l’Angleterre.

To do something at everyone’s kown and seen : faire une chose potentiellement répréhensible au grand jour, sans crainte du qu’en dira-t-on.

There is an eel under rock : se douter qu’on cache quelque chose, sentir un rat.

At the takeaway piece : loc. adj. ou adv. se dit d’un jugement ou d’un propos énoncé de façon à la fois vive et irréfléchie.

To put the flea at someone’s ear : mettre quelqu’un en état d’alerte (Ne pas confondre avec "To put A flea IN someone’s ear" : le réprimander.)

It’s not the sea to drink : se dit d’une tâche ennuyeuse mais en réalité plutôt simple à effectuer.

People will call you Arthur : se dit en guise d’avertissement à quelqu’un qui s’expose, de par sa conduite, à des remontrances.

To turn one’s jacket inside out : faire preuve d’un opportunisme moralement critiquable.

To run on someone’s bean  : avoir un comportement particulièrement irritant

To make the crane’s foot : être en situation d’attente prolongée.

Not to ask for one’s rest : prendre la fuite devant un danger.

To have the livers : Être en proie à la peur

At the time for me : Je reconnais mon erreur.

To spit into the bassinet : payer son écot, généralement avec réticence

To bring back one’s strawberry : exprimer son opinion sans y avoir été invité

It’s worth its weight in peanuts : mélioratif ironique.

Not to put in a single oar : faire preuve de paresse.

Idiomatismes anglais compilés par le vidame d’Olbreuse. La liste est régulièrement mise à jour. Toute contribution envoyée en commentaire sera la bienvenue, et susceptible d’être incluse dans la liste.

Sites favoris Tous les sites

18 sites référencés dans ce secteur