Séminaire transversal L’humain en sciences humaines et sociales, humanités et philosophie Présentation du projet par Albert Piette et Jean-Michel Salanskis.

, par  Jean-Michel Salanskis , popularité : 1%

Présentation générale du projet CIPH-Paris 8-Paris 10

Quelques réflexions pour penser une anthropologie anthropo-focalisée, par Albert Piette

S’il est bien une discipline qui aurait pu éviter le contournement de l’homme, c’est l’anthropologie. Mais celle-ci n’existe qu’accompagnée de divers qualificatifs. Comment penser une anthropologie qui ne serait ni sociale, ni culturelle, ni biologique, qui serait aussi bien empirique que théorique ? La notion d’existence, dans cette perspective, ne pourrait-elle pas jouer un rôle important ?

Le paradoxe épistémologique de l’humain, par Jean-Michel Salanskis

L’intuition d’Albert Piette, fondatrice de notre projet, est que l’homme, tout en étant le thème central et le dénominateur commun trop évident de nos disciplines, y demeure paradoxalement en retrait, s’y trouvant à chaque fois évincé dans un second temps pour une raison fondamentale. Je voudrais présenter plusieurs manières de comprendre une telle structure, de la vérifier, de la justifier. Je tenterai pour cela de traverser différentes postures, scientifiques, épistémologiques, philosophiques, et de prendre en compte divers paradigmes (structuralistes, cognitifs, herméneutiques, etc.).

Voir en ligne : L’humain en sciences humaines et sociales, humanités et philosophie

Brèves Toutes les brèves